Dr. Jean Clinton fait des connexions lors de son passage à Ottawa

Le 3 octobre, les Services à l’enfance Andrew Fleck ainsi que des partenaires communautaires ont organisé un évènement avec Dr Jean Clinton. Dr Clinton est professeure clinicienne agrégée à l’Université McMaster et auteure de nombreux articles sur le développement de la petite enfance. Dans sa présentation inspirante, Dr Clinton a exploré les avantages des relations positives entre l’adulte et l’enfant, en ciblant l’importance des connexions dans l’éducation et le développement de l’enfant. En plus de la recherche accrue sur les avantages de l’apprentissage par le jeu et la « pleine conscience » (mindfulness), Dr Clinton a présenté les avantages des connexions sur le plan émotif du personnel éducateur avec chaque enfant.

Dr Clinton a discuté du rôle des relations dans le développement de l’enfant dès la naissance. Les premières relations, qui sont habituellement entre une mère et son bébé, créent la représentation interne de la manière dont les enfants s’attendent à être traités par les autres. Le niveau d’attachement aura une incidence sur les relations, les études, la maîtrise de soi et la résilience de l’enfant. Les expériences, les connexions et les facteurs de stress modifient la manière dont les bébés et les enfants réagissent au monde. Dr Clinton insiste sur le fait qu’il est de notre responsabilité, en tant que collectivité, d’appuyer les relations positives des mères et de leurs bébés. Cette relation aura une incidence sur pratiquement tous les autres aspects de leur développement.

Les enfants apprennent mieux dans un milieu qui cible leur développement tant cognitif qu’émotionnel. La recherche sur l’apprentissage se concentre largement sur la manière dont apprennent les enfants. Il reste encore à explorer les émotions et la manière dont elles affectent l’apprentissage. Le monde d’un enfant en est un de relations avec différentes personnes étant donné qu’ils apprennent mieux dans des milieux qui se concentrent sur les relations. Dr Clinton a demandé au personnel éducateur d’être attentif à la manière dont les différentes politiques et pratiques toucheront leur relation avec un enfant; plus de relations signifient moins de temps passé à corriger. Les émotions et les sentiments jouent un rôle important et s’avèrent un élément indispensable de l’apprentissage étant donné que les soins et l’enseignement sont indissociables.

Dr Clinton croit fermement que si toutes les personnes importantes dans la vie d’un enfant comprenaient l’importance des relations et de l’attachement ainsi que la manière dont ils touchent grandement le développement du cerveau, nous changerions notre philosophie à l’égard de la connexion.

Pour obtenir d’autres renseignements sur les façons d’établir des connexions, veuillez consulter le lien vers son article intitulé Le pouvoir des relations positives entre l’adulte et l’enfant : la connexion est le facteur clé et les vidéos axées sur les relations positives et le développement du cerveau.

Suzanne Roy-Spencer, EPEI, BA, B. Ed, OCT
Consultante-ressource
Service d’intégration pour jeunes enfants