Archives pour la catégorie Services de garde éducatifs

Matériaux diversifiés et polyvalents, aussi appelés « Loose parts »

loose part 3Le concept des matériaux diversifiés et polyvalents, soit les « Loose parts« , constitue le fondement d’un programme éducatif émergent axé sur l’apprentissage par l’exploration. Selon Simon Nicholson, la définition d’objets divers stipule que « dans n’importe quel environnement, le degré d’inventivité et de créativité aussi bien que la possibilité de découverte sont directement proportionnels au nombre et à la sorte de variables qui s’y trouvent. »

Nicholson poursuit en disant que les environnements statiques et stériles comme les écoles et les cours de récréation en béton sont souvent dépourvus d’éléments qui suscitent la curiosité, l’inventivité, la créativité et la réalisation. Ces espaces sont souvent rigides et inadaptés aux enfants qui devraient interagir et s’épanouir au sein de leur milieu. Lire la suite

Le rassemblement : petits pas pour une réussite

L’automne dernier, en tant qu’éducatrice de la petite enfance inscrite (EPEI) dans une prématernelle Headstart à temps plein, j’ai réalisé que ce qui se déroulait sous mes yeux ne correspondait pas à mon idée d’un rassemblement réussi. Nos rassemblements étaient chaotiques, c’est le moins que l’on puisse dire. Mon but était de rassembler les huit enfants, les faire asseoir, chanter et lire pendant 15 à 20 minutes. Honnêtement, rassembler et faire asseoir le groupe étaient déjà assez difficile. Comment est-ce que j’allais réussir à les faire participer ou lire un livre adapté à leur âge si j’arrivais à peine à les maîtriser ? Qu’est-ce que je faisais qui n’allait pas ? Lire la suite

La participation et l’apprentissage : L’environnement aménagé par l’enfant

« Tu me dis, j’oublie. Tu m’enseignes, je me souviens. Tu m’impliques, j’apprends. »
̶  Benjamin Franklin

En tant que personnel éducateur, parents, enseignantes et directrices, nous croyons avoir les réponses pour les enfants. Il peut s’agir de solutions aux comportements, de l’environnement, de ce qu’ils devraient se vêtir ou de la manière dont ils devraient jouer. Ce concept ne fonctionnait pas dans notre programme et pour notre équipe; nous devions porter toute notre attention pour comprendre ce que les enfants nous disaient. Après de nombreuses observations, nous avons pris conscience que nous devions offrir un milieu où chaque enfant pourrait s’épanouir, peu importe son âge, sa capacité cognitive ou ses compétences sociales. À partir de nos observations, nous avons apporté des modifications à nos transitions et à nos routines, à l’environnement et à l’utilisation générale d’outils inclusifs, qui ont transformé notre centre en programme préscolaire où les enfants ont récupéré leur environnement. Lire la suite

L’arbre à câlins

Hugging tree 3.jpgL’« arbre à câlins » est un élément permanent de notre salle de classe préscolaire. Il est le cœur de notre communauté, où nous exprimons nos émotions et communiquons nos sentiments. Les compétences sociales et affectives sont un aspect important chez les enfants d’âge préscolaire et les enfants ont besoin de savoir qu’ils sont dans un lieu sûr, où ils peuvent exprimer leurs émotions et que des adultes aimants sont là pour les aider à comprendre et à gérer leurs sentiments.

Nous avons observé que certains enfants de notre programme avaient besoin quotidiennement de beaucoup de câlins et qu’ils essayaient d’en obtenir auprès de tous leurs amis. Certains amis ne voulaient pas toujours en faire et se dérobaient. Cette situation entraînait une « poursuite » dans la classe et pouvait provoquer des chutes et des blessures. Lire la suite

Plus de réflections sur Comment apprend-on?

HDLH - FR.jpgÀ titre d’éducatrice de la petite enfance inscrite et de consultante-ressource qui a travaillé dans le domaine de l’éducation de la petite enfance pendant plus de 30 ans, je n’étais initialement pas inspirée suite à la publication du ministère de l’Éducation de l’Ontario intitulée Comment apprend-on? Les quatre fondements de l’apprentissage (l’appartenance, le bien-être, l’engagement et l’expression) n’étaient-ils pas tout à fait logiques? Ce n’est qu’après une relecture du document et des questions qu’il pose que j’ai réalisé à quel point il pourrait être utile pour stimuler une pratique réflective et une discussion continues entre l’équipe du personnel éducateur de la petite enfance.

Lire la suite

Inclusion — Une cause à célébrer !

Les Services d’intégration pour jeunes enfants (SIJE) célèbrent cette année leur 25anniversaire. Nous voilà en 2016, et quel parcours ! Nous n’avions en main aucun tracé des avenues à prendre lorsque nous avons décidé de mettre sur pied un solide système d’inclusion. Plus le temps avançait, plus nous nous rendions compte que le changement était inévitable et que nous gagnerions tous, individuellement, à mettre en pratique de nouveaux apprentissages. Nous nous sommes également rendu compte qu’il était bénéfique de chercher conseil. Tout cela a débuté lors d’un voyage à Durham dans le but de recueillir les commentaires de gens ayant déjà mis en œuvre d’un processus d’inclusion et de dénicher quelques idées. Eh oui, il s’avère que Google Maps n’existait pas encore pour nous guider ! Nous nous sommes donc lancés dans l’inconnu, ne sachant trop à quoi nous attendre, mais demeurant voués à la tâche. Nous avions une vision, et nous allions y arriver ! Notre parcours était réalisable, les résultats seraient positifs. Une inclusion à part entière était possible ! Pour y arriver, il nous fallait miser sur les besoins de chaque enfant, de ses parents, du personnel éducateurs et des responsables de garde. Ces braves pionniers de l’inclusion nous ont fait part des leçons qu’ils ont personnellement apprises pour parvenir au succès et nous ont indiqué quel chemin éviter. Lire la suite

Un leadership fondamental pour l’inclusion

Wordle Bilingual TeamEn 1991, lorsque les Services d’intégration pour jeunes enfants (SIJE) ont été mis sur pied, un rôle unique a été créé pour soutenir l’intégration des enfants ayant des besoins particuliers qui fréquentent un service de garde agréé. Ce rôle était auparavant connu à titre de conseillère en intégration.

Le rôle premier de la conseillère en intégration était de démontrer aux programmes qu’un enfant est d’abord et avant tout un enfant, et qu’un enfant qui a des besoins particuliers peut bien s’intégrer à un programme dans sa communauté lorsqu’il existe un solide partenariat entre la famille, les responsables du programme et les partenaires de la collectivité. Aujourd’hui, les conseillères en intégration sont connus sous le nom de consultantes-ressourcesLire la suite